urgence
access
salledepriere
ascenseurs
pharmacie

Contactez-nous

picto_contact
  • +212 5 20 66 68 90/91/92
  • info@cliniquelelittoral.ma
  • www.cliniquelelittoral.ma
  • Clinique d'Oncologie Le Littoral,
    Salaj 3, Bd La Grande Ceinture
    Ain Diab, Casablanca.
    Tram ligne 1, direction Ain Diab, station Le Littoral
    B.P. : 20180
  • Lundi au Vendredi - 8:00 à 22:00
    (Dimanche Fermé)

Veuillez renseigner le formulaire ci-dessous:






FAQs :

La perte des cheveux est-elle inévitable pendant la chimiothérapie ?

Pas nécessairement. La perte des cheveux dépend des protocoles de chimiothérapie prescrits par l’oncologue médical. Les substances utilisées diffèrent d’un protocole à un autre et la réaction aux protocoles varie d’un patient à un autre.

Faut-il être à jeun pour subir une chimiothérapie ?

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour être traité par chimiothérapie.

Qu’est ce que la pose de chambre ?

La chambre implantable, également appelée « Port-a-Cath », est un dispositif permettant d’administrer les médicaments de chimiothérapie en préservant le capital veineux périphérique (principalement les veines du bras) et ainsi, d’améliorer le confort du patient. Il s’agit ainsi de la pose d’un abord veineux central permanent, par le biais d’un boîtier mis sous la peau et relié à un fin tuyau souple, le cathéter. Ce dernier est implanté dans une veine de gros calibre (voie veineuse centrale).

NB : Lors de la pose de chambre, il est nécessaire que le patient soit à jeun.

Quels sont les effets secondaires possibles de la chimiothérapie ?

Après la chimiothérapie, le patient a souvent la sensation de nausées sans vomissements. Ces effets sont prévenus par la prise de médicaments antiémétiques ou anti-vomitifs, soit en perfusion juste avant le traitement, soit en comprimés dans les jours qui suivent. La baisse de globules rouges due au traitement peut aussi se traduire chez le patient par une fatigue, une pâleur et un essoufflement à l’effort.

Puis-je continuer à travailler pendant mon traitement ?

La continuité de la vie professionnelle d’un patient dépend du traitement choisi par son médecin, son déroulement et ses effets secondaires. Toutefois, une interruption de l’activité professionnelle est nécessaire dans certains cas.